Ayez confiance en vous !

Vous le savez ! La confiance est la première arme qui vous éloigne du pessimisme.

Tant que vous souffrirez d’un manque de confiance en vous, vous aurez tendance à toujours croire que les autres sont meilleurs que vous.

Vous conviendrez donc qu’il difficile dans ces conditions de demeurer positif.

Gardez à l’esprit vos exploits passés et inspirez-vous-en pour garder une mentalité de vainqueur.

Etre leader implique nécessairement une réelle confiance en soi.

N’oubliez pas que cette confiance en vous est contagieuse.

En tant que leader, vous devez avoir une totale confiance en vous.

Cela vous permettra d’avancer à pas de géant, d’être audacieux, inflexible et capable de « retomber sur vos pieds » dans les rares cas où vous échouez.

Généralement, les leaders ont un faible besoin d’approbation. Ils sont motivés par une force, une maturité et une énergie inexorable.

Ils sont très conscients de leurs propres forces et faiblesses, ainsi que de l’impact qu’ils exercent sur les autres.

Ils connaissent parfaitement ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas faire/atteindre/influencer.

Ils ne se rangent pas dans la malchance ou la culpabilité pour justifier des erreurs ou doutes précédents.

Les leaders ont cette vison que le doute ouvre forcément la porte à l’échec.

Ils savent aussi qu’ils récoltent ce qu’ils sèment.

Ces leaders dont vous vous devez de faire partie savent que leurs troupes les suivent de manière volontaire, sans qu’aucune hiérarchie ne pèse, mais uniquement grâce à une confiance forte et réciproque.

Manager VS Leader ?

  • Le manager est nommé par une ligne hiérarchique, avec un pouvoir, des moyens, des responsabilités à assumer et des résultats à produire.
  • Le leader lui, émerge du groupe lorsqu’on lui reconnait la légitimité naturelle à exercer ce management.

Gardez à l’esprit qu’on obéit à un manager, mais qu’on décide de suivre un leader.

Il est essentiel de toujours se rappeler que la confiance que votre équipe vous accorde est réversible et que jamais rien n’est définitif.

L’idée selon laquelle il est nécessaire de savoir donner sa confiance avant de recevoir la confiance des autres est une composante indiscutable du leadership.

Il est très facile de dégonfler la confiance que vous porte un collaborateur.

Evoquez ou pire promettez une gratification et ne la respectez pas.

Votre collaborateur sera déçu et la confiance qu’il vous porte sera très largement entamée.

Le meilleur exemple est celui que nous vivons actuellement dans le paysage politique de notre pays :

  • Tellement de promesses déçues.
  • Tellement d’engagements non respectés.

Pensez-vous que nos concitoyens ont encore confiance dans leurs décideurs ?

Non. Il y a un rejet évident.

Une demande de renouvellement qui vient de se traduire par une exclusion presque totale de ceux qui encore il y a quelques mois tenaient le pays entre leurs mains.

La confiance que les Français leur avait accordé n’a pas été payée de résultats.

Le besoin de changement a provoqué un réel bouleversement de notre monde politique.

En 2012, celui qui avait été élu nous promettait : « le changement, c’est maintenant ! »

Qu’en pensez-vous vous qui avez accordé votre confiance en ce changement ?

Alors aujourd’hui, toutes ces têtes (ou presque) sont tombées.

Je l’espère pour le bien de toutes et de tous.

Le nouveau leadership ne demande qu’à bouleverser les mauvaises habitudes.

C’est à la fois envoutant et motivant.

Mais gardons à l’esprit que la fragilité de ce leadership ne pourra se contenter de promesses moles.

Il devra s’appuyer, comme tout leadership :

–      Sur une vision claire et partagée

–      Sur un sens de la pertinence des choix opérés, des enjeux, des défis

–      Sur une explication du « comment ça va se passer », donc d’une stratégie

–      Sur une faisabilité réelle et prouvée

–      Sur une équité pour tous les acteurs de la société

–      Sur l’association de toutes et de tous au projet commun

–      Sur le mise en exergue des bénéfices de l’engagement de chacun.

Pour cela, le leader du pays tout comme le leader d’un groupe de personnes doit être exemplaire.

Mais comment faire confiance dans une personne qui a des propos ou des attitudes inappropriées ?

Rappelez-vous le mal causé à l’ensemble des décideurs quand l’un des candidats avait donné des leçons d’exemplarité et que, quelques semaines plus tard, il était mis en examen !

Dans le monde de l’entreprise, tout comme dans celui de la chose publique, la notion d’exemplarité est de plus en plus un préalable à la désignation du leader, de celui ou celle qui va nous guider.

Pour conclure mon propos, j’aimerais vous dire la citation de Jean-Paul SARTRE : « La confiance se remplit par goutte se déverse par litre ».

Rejoignez-moi sur leader-efficace.com !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s