Un récent sondage a permis de constater que 31 % des employés quittent leur emploi pour la raison suivante : ‘ils n’aiment pas leur patron’.

Personne ne souhaite être ce patron.

« Vous savez, celui qui s’attarde afin de gérer les détails les plus insignifiants, qui se plaint continuellement en disant que son emploi est difficile et qui ne semble pas comprendre l’aspect ‘constructif’ d’une critique constructive.

Il est heureusement facile d’éviter ce genre de patron.

Cela peut demander un peu d’effort de votre part, mais en adoptant un style de gestion constructif et en ayant à cœur les conseils de gestion énoncés ci-dessous, vous contribuerez grandement à améliorer l’atmosphère au travail.

Que vous soyez un superviseur fraîchement promu à un poste d’autorité (félicitations!) ou que vous ayez plusieurs années d’expérience en gestion derrière la cravate, il n’est jamais trop tard pour devenir un meilleur patron.

Ces 10 conseils de gestion représentent le point de départ:

1.Comportez-vous en chef et non en dictateur

La différence entre demander et ordonner est frappante.

Si vous formulez vos demandes et vous vous adressez d’un ton brusque aux employés, il certain qu’ils entretiendront une certaine rancœur à votre égard.

Demandez plutôt et dirigez avec respect.

Il est probable que vos employés comprennent ce qu’ils doivent faire.

Vérifiez régulièrement pour vous assurer qu’ils ont bien compris et demandez-leur si vous pouvez les aider à atteindre leurs objectifs professionnels et les objectifs généraux de l’entreprise.

Une telle structure de soutien est plus productive que si vous exprimez des exigences et procédez par microgestion.

2. Ayez une oreille attentive pour vos employés

N’importe quel guide consacré aux styles de gestion efficaces vous dira que la communication est essentielle.

Rappelez-vous qu’il est important de maintenir les voies de communication ouvertes dans les deux sens.

Pour être un gestionnaire efficace, vous devez informer vos employés de vos attentes, mais vous devez également leur permettre d’en faire autant.

Si votre employé compte sur votre soutien ou s’il désire partager ses réactions avec vous, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, il devrait être à l’aise de le faire.

Prêtez-lui une oreille attentive et efforcez-vous honnêtement de comprendre son point de vue.

S’il vient vous faire part d’un grief, ne le repoussez pas.

Aidez-le plutôt à élaborer des solutions qui permettent de s’attaquer à la racine du problème.

3. Considérez-vous comme un membre de l’équipe

Les gestionnaires les plus efficaces comprennent qu’ils font partie de l’équipe qu’ils gèrent.

Vous êtes évidemment celui qui donne les instructions et qui délègue les tâches, mais cela ne vous place pas ‘au-dessus’ de votre équipe.

En vous considérant comme ‘un de la gang’, vous parviendrez à mieux comprendre l’état d’esprit de vos subalternes et vous serez ainsi en mesure de leur venir en aide lorsqu’il auront besoin de votre appui.

Si vous reconnaissez que votre équipe forme une unité, il est facile de voir que vous devez collaborer et vous aider les uns les autres en faisant appel à vos forces particulières, incluant les vôtres.

4. Embauchez les bons talents

Les bons patrons savent s’entourer des meilleurs talents auxquels ils peuvent faire confiance afin que le travail se fasse.

En tant que dirigeant, vous devez être en mesure de déléguer ces tâches entre les membres de votre équipe.

Si vous embauchez les bonnes personnes pour répartir ces tâches, votre emploi en sera d’autant plus facile, tout comme les emplois des autres membres de votre équipe.

Pour être forte, une équipe doit compter sur un réseau de professionnels de talent qui s’appuient, qui collaborent et qui se complètent mutuellement.

5. Jouez un rôle de mentor

En tant que superviseur, vous possédez probablement une expérience de travail plus vaste que vos collègues.

Plutôt que d’utiliser celle-ci exclusivement pour votre profit, partagez-la!

En agissant à titre de mentor pour les employés, vous les aiderez à évoluer et à accroître leurs talents actuels.

En agissant à titre de mentor pour vos employés, vous démontrez que vous avez à cœur la trajectoire de leur carrière au-delà de ce qu’ils peuvent faire pour vous.

Si vous êtes vraiment un bon mentor, vos employés seront les mieux placés pour partager votre expérience.

6. Prêchez par l’exemple

Il peut être facile pour les gestionnaires de succomber à la mentalité selon laquelle ils doivent « gérer » et non se laisser entraîner dans les tranchées en compagnie de leurs employés.

Ce n’est cependant pas la bonne façon de voir votre rôle.

À titre de responsable de votre équipe, vous devez définir la norme.

Démontrez la façon dont vous souhaitez qu’on fasse les choses plutôt que de simplement le dire.

Les employés sont plus susceptibles de respecter les gestionnaires qui se conforment à leurs propres règles.

7. Instaurez un climat de confiance

Il existe des façons d’instaurer un climat de confiance.

En réalité, plusieurs des autres points inscrits sur la liste consistent à inculquer la confiance et le respect chez les employés.

Le simple fait est que les employés qui croient en vous et en vos capacités sont plus susceptibles de déployer les efforts nécessaires.

S’ils vous respectent, ils chercheront aussi probablement à vous impressionner par leur passion et leur dévouement au travail.

8. Assurez-vous que les éloges ne deviennent pas un tabou

Trop de patrons passent leur temps à reprendre les employés et à leur enseigner la « bonne » façon de faire les choses.

Cela n’a que peu d’effet sinon engendrer des employés rancuniers.

Alors qu’il n’est probablement pas une bonne idée de faire des éloges votre unique moyen de communication avec les employés, ne les reléguez également pas aux oubliettes.

Lorsqu’un de vos employés pose un geste intéressant, faites-le-lui savoir!

Cela ne signifie pas qu’on interdit la critique constructive.

Il s’agit simplement de souligner les bons gestes et les points qu’il faut améliorer.

Il est plus probable que les employés évoluent dans un environnement équilibré où l’on retrouve ces deux facteurs.

9. Établissez des buts raisonnables

Pour évoluer, il est important que vous fixiez des buts pour vous-même et pour vos employés.

Une équipe sans but peut ne pas savoir où donner de la tête.

Assurez-vous que vous et vos employés sachez ce que vous devez atteindre et échangez sur vos buts.

Des réunions d’équipe régulières constituent un excellent moyen d’assurer que tous sont sur la même longueur d’onde et qu’on a clairement planifié la voie menant à la réussite.

10. Encouragez les employés à résoudre les problèmes

En tant que patron, vous n’êtes pas tenu de résoudre seul tous les problèmes.

Si vous avez bien suivi jusqu’ici, vous reconnaissez que vos employés constituent votre principal atout.

Si vous avez embauché des individus de talent, votre équipe devrait être autonome dans une certaine mesure.

Vos employés sont aussi capables que vous de trouver la solution aux différents problèmes.

Vous ne devriez pas avoir à intervenir constamment pour éteindre les feux si vous êtes entouré d’une équipe capable.

Vous avez une idée de ce qu’il faut avoir pour être un bon patron?  »

Publié par Kristen Smalley le 2016-08-04 sur Randstad Canada

Publicités