Vous êtes épuisé nerveusement et physiquement car une fois de plus, vous avez accepté de vous occuper d’un dossier urgent et vous vous en voulez de ne pas savoir dire non au travail car de toute façon, on ne peut pas dire non à son chef ou à ses collègues !

Mais que se passerait-il si vous appreniez à dire non ?

Cela peut paraître difficile mais on a tout à gagner à apprendre à dire non à son patron avec diplomatie et arrêter d’accepter des tâches qui ne nous incombent pas ou toujours rendre service à ses collègues au détriment de son bien-être au travail.

Voici quelques pistes pour vous aider à oser dire non au travail sans culpabiliser :

Pourquoi il est si difficile de dire « NON » ?

Lorsque l’on dit oui à une demande alors qu’au fond de soi tout dit de ne pas y aller ou que cela va nous mettre dans des situations délicates, on se sent piégé, on s’en veut d’avoir accepté car on s’est mis soi même dans une position délicate dans laquelle l’autre attend maintenant de nous un résultat concret et précis.

Un comportement aux conséquences trompeuses

Qui ne connaît pas une personne au travail, dans son équipe, ou peut-être est-ce vous-même toujours prête rendre service, à se décarcasser pour les autres, à se mettre en avant coûte que coûte pour aider ?

Ces personnes qui passent pour serviables, sympathiques ou dévouées car elles disent souvent oui quand on les sollicite sont pourtant victimes du syndrome de « ne pas savoir dire NON ». Un comportement qui joue bien des tours et peut s’avérer terriblement destructeur à terme.

Les bases de notre société ne nous autorisent pas à dire NON

Savoir dire non est une des choses les plus difficile à faire car depuis notre enfance on nous apprend que dire NON ne se fait pas, que c’est un signe d’impolitesse majeur notamment face à une autorité quelconque : les parents, les instituteurs, les professeurs, les adultes en général quand on est un enfant, un patron ou un supérieur hiérarchique quand on est dans une entreprise une fois que l’on est adulte.

Notre éducation nous a appris à devoir faire plaisir, à être gentil, à donner une image agréable de nous aux autres, or dire NON va à l’encontre de cette norme.

En fait dire NON nous met face à de nombreuses peurs que nous avons au plus profond de nous même, peur des conséquences de notre refus.

Les 6 raisons pour lesquelles on n’ose pas dire NON

  • Peur d’avoir à se justifier, à donner une explication
  • Peur de blesser ou de faire de la peine, de décevoir la personne
  • Peur de l’autorité qui pourrait en résulter (sanction, mise au placard…)     Peur d’être rejeté par la personne si on ne répond pas par l’affirmative à sa demande
  • Peur de ne pas être aimé et de passer pour une personne désagréable ou pas gentille
  • Peur du regard des autres, de ce que notre refus pourra susciter chez eux. Par exemple d’être traité d’égoïste, de peu serviable ou arrangeante…

Les 6 conséquences négatives qui en résultent

  • Culpabilité, colère, ressentiment, frustration envers soi même
  • Sentiment d’être débordé
  • Impression d’être dispersé
  • Absence de plaisir dans ce que l’on fait
  • Baisse de la motivation
  • Impression de toujours subir

A terme, on s’épuise (pour les autres), on n’en retire aucune satisfaction personnelle et parfois même pas celle de la ou des personnes que l’on a aidé.

Il en résulte une baisse de son estime de soi, une confiance en soi ébranlée qui conduisent irrémédiablement à douter de soi et à faire baisser ses performances.

Les personnes qui sont dans l’incapacité de mettre fin à ce cercle infernal et qui sont en outre de nature perfectionniste feront alors malheureusement un jour ou l’autre une dépression ou un burn out.

Publicités